Glossaire

Ce glossaire, non exhaustif, s’enrichit au fil du temps. Il permet de se familiariser avec le vocabulaire de la profession et de compléter ses connaissances dans le vaste domaine de l’emballage et de l’impression.

A

AI
Type d’enregistrement de fichiers (graphisme, tracé, etc.) à partir des logiciels Adobe Illustrator®. Il propose des outils vectoriels puissants. Les images vectorielles ne sont pas dépendantes de la résolution, elles ne perdent pas en qualité en cas d’agrandissement ou de rapetissement. Ce type de fichier, comme l’EPS, est indispensable à la réalisation d’une impression de qualité.
Amalgame
Tirage simultané, sur une même feuille, d’impressions différentes prévues sur le même papier et dans les mêmes couleurs.
Aplat
Surface – souvent de grande dimension – imprimée d’une teinte unie, c’est-à-dire sans trame, dans le but d’obtenir une teinte uniforme.
Audit technique
L’audit technique consiste à évaluer ….

retour à l’index

B

Benday
Procédé consistant à superposer des trames d’une certaine couleur primaire afin d’obtenir une autre couleur.
Bico-kraft
Papiers fabriqués en multijet, comportant une face de bonne qualité en kraft, le reste étant composé d’une pâte recyclée.
Blister
Cartonnette ou feuille de plastique associée à une coque plastique transparente. Présentation utilisée pour la vente unitaire de petits articles.emballage medicament sous blister
Bobine
Longueur continue de papier ou de carton enroulée sur un mandrin (tube servant d’axe à une bobine.bobine-papier
Boîte pliante
On parle aussi d’étui pliant en carton ou en plastique ; la boite pliante est obtenue à partir d’une planche qui est imprimée, découpée, rainée, pliée et encollée.
Bon à tirer (BAT)
Acceptation signée sur machine d’une preuve imprimée avant la réalisation d’un tirage série. S’applique aussi pour accepter la maquette en blanc du volume avant réalisation de la forme de découpe.bon-a-tirer-2
Box-palette
Meuble de sol généralement en carton imprimé, formé d’un fronton pour l’argumentation publicitaire et d’une base contenant une quantité importante de produits. L’ensemble est fixé sur une palette en bois, dont les dimensions au sol sont standardisées (généralement 80×120 cm). Le box étant presque toujours fixé sur une palette pour en faciliter la manutention on dit aussi « caisse-palette ».box-palette

retour à l’index

C

Caisse américaine
Emballage constitué d’une ceinture attenante à quatre rabats supérieurs et inférieurs (jointifs ou non).caisse-americaine
Caisse-outre
Caisse généralement en carton ondulé – en forme de parallélépipède – contenant une poche étanche souple pour le transport et le stockage des liquides et des pulvérulents. (aussi connu sous le nom de Bag-in-box – marque déposée
Calage (matières de)
elles permettent de bloquer un objet dans un emballage pour le maintenir dans une position donnée, pour l’éviter de bouger. Comme produits de calages on utilise régulièrement du particulaire, du film à bulle d’air, de la fibre de bois, du papier…

particulaire film à bulles d’air fibre de bois papier
calage-particulaire calage-film-bulle-air calage-fibre calage-papier-emballage
Calage (machine)
Ensemble des opérations qui englobent les différentes étapes et temps pour régler une machine.
Cannelure
En papeterie, désigne le papier destiné à être ondulé.
En cartonnerie, désigne aussi le profil du papier qui, après ondulation, sert d’entretoise aux couvertures et médianes en d’autres termes c’est le sillon longitudinal d’un papier pris en sandwich entre deux feuilles de papier. L’ensemble des sillons confère une rigidité au carton ondulé.
type de cannelure nom épaisseur en mm nombre de cannelure par mètre utilisation
grosse A 5 110 à 120 emballage industriel, grand volume
moyenne C 4 120 à 135 caisse américaine, emballage de transport
petite B 3 150 à 160 caisse de transport, présentoir, découpe
micro E 1.8 à 2 290 à 310 petit boîtage, étui, PLV de comptoir
mini micro
nano
F (G ou N) 0.7 à 1 410 à 420 étui, boîte, coffret ; remplace le carton compact
cannelure_carton
Carton couché
Carton ayant reçu une couche d’enduit sur sa surface, généralement du kaolin (mais aussi carbonate de calcium, sulfate de baryte). Cet enduit bouche les aspérités du carton et permet d’obtenir une surface lisse, ce qui assure une bonne imprimabilité.
Carton ondulé
Matériau constitué par une ou plusieurs feuilles de papier cannelé collées sur une ou plusieurs feuilles de papier plan.
Il en existe différentes catégories : ondulé simple face, ondulé simple cannelure (double face, DF), ondulé double cannelures (double-double, DD), ondulé triple cannelures (TC).
Carton plat
C’est le principal matériau utilisé pour la production de boîtes pliantes. Il est fabriqué à partir de fibres de cellulose présentes en quantités variables. Les différentes qualités s’échelonnent entre 100% de fibres neuves et 100% de fibres recyclées, avec divers pourcentages intermédiaires. La quasi-totalité des cartons plats présentent une face extérieure couchée permettant l’impression.
Il est communément admis que le grammage du carton plat (g/m²) est compris entre 160 g/m² et 600g/m². En dessous on parle de papier, au-dessus on parle de carton compact
Cartonnage
Produit obtenu après transformation du carton.
Cellulose
Fibres constituants la pâte à papier tirées essentiellement du bois, après élimination de la lignine.
Chevalet
Equerre rabattable en carton compact ou micro cannelure avec simple ou double pied assurant la stabilité d’un panneau ou d’une PLV.chevalet-colle
Classement au feu
Cinq classes ou niveaux de performance ont été définies en fonction du comportement au feu des matériaux :

  • M0: incombustibles
  • Ml : non inflammables
  • M2 : difficilement inflammables
  • M3 : moyennement inflammables
  • M4 : facilement inflammables.

A ce classement français se substitue aujourd’hui le classement européen Euroclasse qui se traduit par la norme NF EN 13 501-1classement-au-feu

Coating (enduction)
Procédé consistant à étendre sur une feuille de papier, ou d’autres matériaux, une ou plusieurs couches d’une préparation à base minérale, cellulosique ou plastique.
Collage
Addition de produits organiques soit dans la pâte (collage dans la masse), soit à la surface du papier ou du carton (collage en surface), afin d’augmenter la résistance à la pénétration et l’étalement de liquides aqueux comme par exemple l’encre.
La « size press » permet d’appliquer de l’amidon ou de la gélatine sur la feuille qui le rend imperméable assurant ainsi sa stabilité et les déformations qui le rendraient impropre à un usage artistique.
Contre-collage
Terme générique désignant l’assemblage de deux matériaux au moyen d’une colle ou d’un adhésif. Cette opération se fait manuellement ou mécaniquement à l’aide d’une machine appelée contrecolleuse.
Couché
Les papiers couchés sont enduits d’une couche de matières minérales (talc ou kaolin) qui leur confère d’excellentes caractéristiques d’imprimabilité.
Couleurs primaires
Il existe trois couleurs primaires (Cyan – Jaune – Magenta) qui se situent aux extrémités et au centre du spectre solaire. Comme le blanc, elles ne peuvent pas être obtenues en mélangeant d’autres couleurs. En revanche en mélangeant ces trois couleurs primaires ensemble on obtient du noir.
Couleurs secondaires
Elles résultent du mélange de deux couleurs primaires. On obtient ainsi :

  • Le vert : bleu + jaune
  • L’orange : rouge + jaune
  • Le violet : rouge + bleu
CMYK ou CMJN
Désigne les 3 couleurs primaires et le noir d’une impression en quadrichromie CMYK = Cyan, Magenta, Yellow, et K pour Black en anglais et CMJN = Cyan, Magenta, Jaune et Noir en français.cmjn-couleurs-primaires
Coupe
Opération constituant à couper la nappe de carton ondulé dans le sens longitudinal (mitrailleuse) et transversal (coupeuse).
Coupe au repère
Technique consistant à repérer la coupe des plaques d’ondulé par rapport aux motifs pré-imprimés.
Couverture
Désigne les papiers constituant les faces planes du carton ondulé. Elles sont en kraft-liner, bico-kraft ou papier recyclé.br/>
Crayonné ou rough
C’est l’ébauche d’un projet rapidement dessiné
Cromalin®
Épreuve rapide de photogravure obtenue par moyen photographique. Ce procédé a été mis au point par la société Dupont de Nemours. Le cromalin sert au BAT. C’est devenu, avec le temps, un nom commun utilisé par extension pour désigner toute épreuve permettant de valider une épreuve avant tirage.cromalin
CTP
Pour Computer To Plate. En impression offset, c’est le flashage direct d’un document numérique sur les plaques ou les cylindrés sans passage par l’étape des films.
CTS
Pour Computer To Screen. En impression sérigraphique, c’est l’équivalent du CTP.

retour à l’index

D

Décorticage
Séparation et évacuation des chutes de matières autour des éléments découpés dans la feuille. cette opération peut se faire manuellement ou mécaniquement à la sortie de la presse de découpe.
Découpe
On parle aussi de découpe à la forme. Opération de transformation au cours de laquelle une plaque de carton est rainée et découpée selon les contours d’un dessin, au moyen d’une forme plane ou galbée comportant des filets.
Ce terme désigne également les emballages réalisés par découpe rotative ou à plat.decoupe-a-la-forme
Désencrage
Opération consistant à séparer l’encre des fibres. Ce procédé consiste à décrocher les particules d’encre du papier grâce à une action mécanique et à l’utilisation de savon pour créer des bulles. En se fixant sur les particules d’encre, ces bulles montent par flottation en surface des cuviers et sont ensuite récupérées. Compte-tenu de leurs propriétés, les “boues” de désencrage peuvent être valorisées dans l’épandage agricole et sylvicole, l’amendement des sols, ou bien trouver encore d’autres applications (panneaux de particules, remblais…).
Densité
Cette caractéristique décrit combien le carton est compact. Elle est mesurée en kg par mètre cube (kg/m³).
A grammage identique un carton de haute densité sera d’une épaisseur plus faible qu’un carton de basse densité.
Diptyque
Panneau publicitaire généralement en carton composé de 2 volets articulés
Document d’exécution
Original destiné à la reproduction en photogravure avant l’impression.
Dorure à chaud
C’est le marquage d’un produit par le transfert d’un film recouvert de pigments métalliques (or, argent ou autre). C’est le seul procédé capable de restituer l’aspect métallique de l’or ou de l’argent.
Double-face
Carton ondulé constitué d’une cannelure et de deux couvertures, ces éléments sont associés par collage sur le train onduleur.
Ce terme désigne aussi la machine servant à fabriquer ce matériau.double-face-DF
Double cannelure
Carton ondulé composé de deux cannelures et de trois feuilles planes. Si on parle souvent de DD (pour double-double) il est préférable de se référer aux types de cannelures qui composent ce carton : BE (petite et micro cannelure) BC (petite et moyenne cannelure).double-double-DD
DPI
En anglais Dot Per Inch. C’est le nombre de points d’une image dans une surface d’un pouce carré. En français on utilise PPP (point par pouce).

retour à l’index

E

Ecran de sérigraphie
Forme imprimante pour la sérigraphie composé par d’un tissu polyester de 80 à 200 mailles/cm très fortement tendue sur un cadre métallique.
Emballage
Objet destiné à envelopper ou à contenir, temporairement, un produit ou un ensemble de produits pendant leur manutention, leur transport, leur stockage ou leur présentation, en vue de les protéger ou de faciliter ces opérations. Dans un sens plus général, ce mot désigne également les moyens et les méthodes employés pour réaliser ces opérations.
Embossage
Action d’imprimer des motifs ornementaux ou des textes en creuxembossage
Encaissage
Action de remplir une caisse avec rangement de son contenu.
Encartonnage
Action de remplir et fermer un étui ou une boîte en carton.
Encartonneuse
Machine qui met en forme un suremballage en carton (caisse américaine, wrap …) et le remplit automatiquement.
Enduction
La résistance à l’eau, au sang ou aux graisses est obtenue par enduction, c’est à dire par dépôt d’une couche spécifique (kaolin, paraffine, pet, etc.) à la surface du carton. Cette opération est de nature à renforcer les effets barrière aux graisses et à la vapeur d’eau et à conférer au carton des propriétés de scellage.
Epair
Aspect de la structure d’une feuille de papier vu par transparence. Cet aspect peut être « uni » ou « fondu », il peut également être « nuageux » si la répartition des fibres ne présente pas le même degré d’homogénéité. L’épair est l’uniformité de formation de la feuille, donc l’uniformité de la répartition des fibres dans la feuille. Un bon épair augmente l’opacité de la feuille et améliore son comportement lors de l’impression.
Epaisseur
Il s’agit de la distance entre les deux faces d’une feuille de carton, mesurée en millièmes de millimètre (µm). La plupart des cartons plats d’emballage affichent une épaisseur comprise entre 300 µm et 800 µm (mesure par jauge d’épaisseur numérique).
Etuyeuse
Machine qui forme automatiquement des étuis et boites pliantes prédécoupés, et introduit automatiquement le produit à emballer. La fermeture peut se faire par encliquetage ou collage.
EPS
Type d’enregistrement de fichiers (graphisme, tracé, etc.) à partir des logiciels Photoshop® ou Illustrator®, pouvant contenir des éléments vectoriels et bitmap.

retour à l’index

F

Façonnage
Ensemble des opérations de découpe, décortiquage, pliage, collage, pose d’accessoires, etc.
FCR
Acronyme pour Fibres Cellulosiques de Récupération, plus simplement les « vieux papiers ». Papiers et cartons récupérés, destinés à être recyclés. Ces produits à base de papiers et cartons sont issus de deux circuits principaux : – le circuit industriel et commercial (chutes de transformation du type rognures d’imprimerie,  » cassés  » d’emballages…, les caisses cartons de récupération, les journaux invendus récupérés à la source, les produits de bureau… – le circuit ménager (produits issus de la collecte sélective, tels que les journaux et magazines, les emballages ménagers récupérés, les collectes des produits de bureau assimilés aux produits ménagers…).
Fibres de cellulose
Filaments constituant certains tissus végétaux dont le bois. Extraits puis assemblés, ils forment la feuille de papier.
Filigrane
Empreinte d’un motif ou d’un texte réalisée à la fabrication dans l’épaisseur même du papier. C’est un motif dessiné en creux dans la pâte avec un fil de laiton fixé sur le tamis de la machine. On l’aperçoit en transparence car le papier, est moins épais à cet endroit. Par extension c’est le marquage en transparence d’une signature sur des photos.
Flexographie
Mode d’impression en relief à partir de clichés photopolymère. C’est un procédé d’impression en relief, à transfert direct ; il est utilisé principalement par l’industrie du carton ondulé. Le principal avantage est que ce procédé permet d’imprimer la plupart des matériaux. Les encres utilisées sont à base d’eau.
Flashage
Impression d’un film, séparant les couleurs pour la fabrication d’une plaque offset. Consiste à réaliser des films ou bromures haute définition d’après une disquette informatique, à l’aide d’une photocomposeuse.
Fogra®
C’est le principal organisme allemand de normalisation de l’industrie graphique qui a mis en place conjointement avec EFI (Rip Best) une procédure de certification des installateurs de systèmes d’épreuvage. Cette épreuve numérique et contractuelle garantit le rendu final de l’impression sur presse d’un document. Elle répond à la norme internationale ISO 12.647-2 qui correspond à la norme Fogra 39L. C’est le standard pour l’impression offset.Fogra-Cert1
Fongicide (traitement)
Ce traitement, le plus souvent appliqué par enduction, permet au papier de ne pas moisir à l’humidité.
Fond perdu
Débord (généralement de 5 mm) de l’impression au delà du tracé de découpe afin de ne pas avoir de parties non imprimées (blanche) visible sur le produit fini.
Format
Désigne la largeur et la longueur d’une feuille.
Formats de papier
Il sont définis par la norme internationale ISO 216 qui précise que la coupe en deux d’un feuillet au format X(n) donne le format X(n+1). C’est pourquoi le rapport largeur : hauteur de ces formats ISO est constant (1 : √2)

  • format A0 : 841 x 1189 mm, soit 1 m²
  • format A1 : 594 x 841 mm ; 1/2 A0
  • format A2 : 420 x 594 mm ; 1/2 A1
  • format A3 : 297 x 420 mm ; 1/2 A2
  • format A4 : 210 x 297 mm ; 1/2 A3 ; dans son grammage le plus courant (80 g/m²), correspond à une feuille d’une masse de 5 g
  • format A5 : 148 x 210 mm ; 1/2 A4
  • format A6 : 105 x 148 mm ; 1/2 A5
  • format A7 : 74 x 105 mm ; 1/2 A6
  • format A8 : 52 x 74 mm ; 1/2 A7

format papier

Formats imprimeurs
Ce sont les formats de papiers proposés aux imprimeurs par les papetiers :

  • 32 × 45 cm
  • 45 × 64 cm, format courant correspondant à un format standard de machines à imprimer et à découper
  • 52 × 74 cm, format courant correspondant à un format standard de machines à imprimer et à découper
  • 58 × 78 cm
  • 63 × 88 cm
  • 64 × 88 cm
  • 65 × 70 cm
  • 65 × 92 cm
  • 70 × 102 cm, format courant correspondant à un format standard de machines à imprimer et à découper
  • 88 × 128 cm
  • 100 × 140 cm
  • 120 × 160 cm
  • 160 × 180 cm.
Format à la Française
Autre expression : mode portrait. Format dont la plus grande dimension est la hauteur.
format-a-la-francaise-portrait
Format à l’Italienne
Autre expression : mode paysage. Format dont la plus grande dimension est la largeur.format-a-l-italienne-paysage
Forme de découpe
Outillage de découpe constitué d’un support en bois dans lequel sont insérés les filets coupants et refoulants permettant par pression de découper une plaque de carton sur la platine. L’outillage est souvent en deux parties : la forme et la contre-forme.forme-de-decoupe
Formiste
Il fabrique des formes de découpe pour les imprimeurs, les cartonniers, l’industrie de la sérigraphie, l’emballage, etc.
FSC
Créé en 1993, le Forest Stewardship Council (FSC) est un écolabel qui assure une gestion forestière respectueuse de l’environnement. Un produit labellisé FSC veut dire que le bois qu’il contient a été produit dans des conditions de garantie respectueuses de la gestion durable des forêts. http://www.fsc-france.fr/FSC-logo

retour à l’index

G

Gâche
Fraction d’une fabrication non commercialisable nécessaire au réglage des machines.
Gaufrage
Procédé d’impression permettant d’obtenir des motifs en relief, encrés ou non, à l’aide de clichés en creux et de contreparties en relief. Un exemple célèbre est l’écriture Braille.gaufrage
Gondole (tête de)
Mobilier de présentation utilisé dans les GMS pour la vente des produits.
Grain du papier
C’est la rugosité du papier ; il peut être adouci, fin, moyen, torchon… le grain est l’empreinte laissée par le contact des feutres de la machine à papier.
Grammage
Masse par unité de surface d’un papier ou d’un carton. Elle est exprimée en grammes par mètre carré (ex: 80g/m2). Un papier de 300g pèse 300g au m². Plus le chiffre est élevé plus le papier ou le carton semble rigide.
Groupage
Regroupement de marchandises en vue de leur expédition.

retour à l’index

H

Héliogravure
C’est un procédé d’impression directe « en creux ». Des prévisualisations en creux composées de nombreuses petites cavités, sont gravées sur un cylindre en cuivre et remplies d’encre. Les machines d’impression sont des presses rotatives imprimant très vite. Cette méthode convient aux gros tirages en raison des coûts élevés de préparation et des faibles coûts à l’unité.

retour à l’index

I

Ilôt (de vente)
Emplacement de vente placé hors du linéaire et accessible de tous les côtés.
ILV
Acronyme pour Information sur le Lieu de Vente. elle sert à guider, orienter et informer les consommateurs sur les avantages d’un produit afin de mieux le vendre. L’ILV utilise des supports identiques à la PLV : kakémono, totem, panneau chevalet, borne interactive, etc.
Imposition
Classement dans un ordre déterminé des pages d’un ouvrage, afin qu’après pliage, les pages se suivent dans le bon ordre.imposition
Impression Quadri
Se dit d’une impression en quadrichromie. Cette technique d’impression offset utilise les 4 couleurs primaires (Cyan, Magenta, Jaune, Noir) afin de restituer toutes les couleurs. Ces 4 couleurs une fois mélangées permettent de reproduire fidèlement vos documents couleurs.
Impression digitale
Ou impression numérique. Procédé d’impression rapide et qualitatif qui peut imprimer de très faibles quantités ou un nombre important de modèles différents sans avoir à faire plusieurs calages. Les coûts de mise en œuvre de cette technique présente l’avantage d’être extrêmement compétitif pour de faibles quantités.

retour à l’index

J

Jets
Un jet caractérise l’épaisseur de papier ou de carton devant s’assembler pour former un contrecollé épais. Par exemple un carton 3 jets est formé de 3 feuilles de carton mince assemblées par collage.
Jonctionnement
Opération consistant en un assemblage par collage et/ou agrafage. Ce procédé s’applique principalement à la caisse américaine.

retour à l’index

K

Kakemono
Support léger imprimé, suspendu à l’intérieur d’un magasin. Le format est étroit et haut contrairement à la bannière ou à la banderole qui sont plus large que haute.kakemono
Kaolin
Variété d’argile blanche très pure utilisée comme charge dans la pâte ou dans le mélange destiné à recouvrir les papiers couchés.
Kraft
Mot d’origine allemande signifiant « force », papier d’emballage très résistant obtenu à partir de pâte chimique au sulfate ou à la soude. Ecru ou blanchi constitué à 80% en poids au moins par des fibres celluloses.
Kraft liner
Papier kraft à base de pâte neuve de résineux incorporant 10 à 20% de pâte de récupération de bonne qualité, de grammage compris entre 125 et 450 g/m2, éventuellement blanchi, utilisé comme face interne ou externe dans la fabrication de carton ondulé épais.

retour à l’index

L

Laize
Largeur d’une bande de papier ou de carton. Ce mot désigne aussi la largeur utile d’une machine (machine à papier, onduleuse, imprimeuse).
Label écologique européen
Le LABEL ECOLOGIQUE EUROPEEN désigne les produits respectueux de l’environnement, tout au long de leur cycle de vie au sein de l’Union Européenne. Il se veut un incitatif à l’achat de produits écologique.label-ecologique-europeen
Laboratoire National d’essai (LNE)
Pour l’industrie du carton ondulé (caisses américaines) le LNE a mis au point une norme qualitative qui classe les cartons par qualité. Les fabricants adhérents peuvent apposer cette estampille qui garantit alors, pour une classe donnée, des caractéristiques physiques de l’emballage.logo-lne
Lanceur automatique
Système permettant le raccordement de deux bobines de papier sans arrêt de la machine (onduleuse ou préimprimeuse flex-o-set).
Lisse
En fin de fabrication sur table plate, une lisse – jeu de rouleaux en fonte – écrase et lisse la surface du papier. Le papier peut aussi être lissé dans une calandre, sorte de laminoir en dehors de la machine.

retour à l’index

M

Maculage
Défaut lié au transfert accidentel par contact de particules d »encre sur le verso d »une feuille et provenant du recto de la précédente.
Macule
Feuilles dont les caractéristiques de reproduction graphique ne sont pas conformes à l’original. Provenant généralement des réglages et servant aux réglages des machines suivantes.
Main
  1. Unité de mesure utilisée en papeterie : une main de papier égale 25 feuilles, le doigt correspond à 5 feuilles et la rame correspond à 500 feuilles. La ramette est une rame de petit format (A4, A3) Ces unités découlent de la visite manuelle des feuilles de papier dans les anciennes salles de triage ; les ouvrières comptaient les feuilles de papier et les tenaient sur la main à raison de cinq par doigt.
  2. Cette expression sert à désigner le volume massique, inverse de la densité d’un papier. En pratique pour obtenir la main d’un papier il suffit de calculer : épaisseur en microns / grammage en g/m². Par exemple, une feuille dont l’épaisseur est de 300 micromètres et qui pèse 200 g/m2 a une « main » de 1,5. Un carton plat « volumineux » par rapport à son poids est réputé « avoir de la main » ou du « bouffant ». Le carton plat très compact est réputé à « à faible ou sans main ou bouffant”. Le carton plat à « haut bouffant » semble souvent plus rigide et plus épais que le carton plat « sans main » de grammage identique.
  3. avoir de la main : On dit qu’un papier ou un carton a de la « main » lorsque son épaisseur semble élevée pour son grammage et donne au toucher une sensation d’épaisseur et de résistance.
Mandrin
Tube servant d’axe à une bobine.mandrin
Marquage à chaud ou Dorure à chaud
La dorure à chaud consiste à transférer à chaud une pellicule métallisée sur un support compatible sous forme de décor ou de texte à l’aide d’un outil de marquage (ou fer). Important : un marquage à chaud n’est pas uniquement or ou argent.
Massicot
Machine à couper le papier, portant le nom de son inventeur.
Matériel animé
PLV dont un ou plusieurs éléments sont animés (par un petit moteur à pile, sur secteur ou solaire), afin d’attirer l’attention.
Mi-coupe ou Mi-chair
Matière coupée à mi-épaisseur de sa masse (synonyme de mi-chair).
Mécanisation
Technique de conditionnement automatique recouvrant de plus en plus la fonction  » regroupement  » des produits.
Merchandising
Technique destinée à l’optimisation des ventes grâce à des études d’implantation de produits dans le linéaire : présentation attrayante, séduisante et informative d’un produit.
Métamérisme
Se dit de deux couleurs qui, paraissant identiques sous un certain éclairage, sont différentes sous une autre.
Migration
Passage de substance entre deux milieux en contact notamment ou cours de l’interaction contenant-contenu.
Mitrailleuse
Machine rotative qui, installée dans le prolongement de l’onduleuse, exécute la coupe et le rainage du carton dans le sens longitudinal, en vue de la fabrication des emballages.
Mobile
Composition d’éléments cartons ou autres supports légers, reliés entre par des fils, fixés au plafond, pour pouvoir évoluer dans l’espace.
Moirage
Brouillage d‘une image reproduite par création de motifs géométriques provoqués par une différence d’orientation des trames ou d »axes de trames.
Multi poses
Reproduction de plusieurs motifs identiques sur une même feuille de carton.

retour à l’index

N

Nuancier
Échantillonnage de couleurs ou de papiers (ou cartons) permettant de choisir une teinte ou une qualité de papier (ou carton). exemple nuancier Pantone®nuancier-pantone

retour à l’index

O

Offset
C’est le procédé le plus répandu pour imprimer le carton plat. C’est une méthode d’impression indirecte qui utilise des plaques métalliques réalisées photographiquement à partir des négatifs. Ces plaques sont encrées et les images transférées dans un cylindre de caoutchouc (le blanchet) qui les dépose ensuite sur la feuille de papier.
Ozalid®
Marque commercial devenus en imprimerie un terme technique pour désigner une épreuve de contrôle réalisée par insolation.

retour à l’index

P

Packaging
C’est l’emballage qui intègre la stratégie marketing et communication de l’entreprise. Il est imprimé, fait appel à la création graphique, à l’esthétisme.
Pack-shot
terme photographique pour désigner le visuel d’un produit.
Palette
Structure porteuse et standardisée en bois utilisée pour le transport des produits ; format 80×120 cm ou 100×120 cm.palette 80 120
Pantone®
Voir nuancier gamme internationale de couleurs standardisées reproductibles à partir de mélanges pré-établis. Système international de références de composition des couleurs directes d’encres d’impression, papiers couleurs, feutres, etc.
PAO / DAO
Traitement ou création de travaux photographiques ou dessinés avec l’assistance d’un ordinateur pour des créations ou réalisations en deux ou trois dimensions.
Paraffinage
Opération qui consiste à enduire (en surface) ou à imprégner (à cœur) le papier avec de la paraffine dans le but d’obtenir une imperméabilité partielle ou totale à l’eau ou aux graisses.
Passe
Quantité fabriqué, livrée en plus ou moins de la quantité commandée. Dans la mesure où cette passe reste dans le pourcentage toléré par les usages, le client est obligé de l’accepter.
Pâte
Matière fibreuse, le plus souvent d’origine naturelle et végétale, préparée en vue de subir d’autres traitements de fabrication. Ce terme générique désigne la matière première du papier.
Pâte à papier
Pâte destinée à la fabrication du papier et du carton.
Pâte chimique
Les fibres de cellulose sont extraites du bois par un traitement chimique comme la cuisson.
Pâte mécanique
Les fibres de cellulose sont extraites du bois par des moyens mécaniques comme le broyage
Pâte mi-chimique
Pâte obtenue en éliminant de la matière première une partie de ses composants non cellulosiques au moyen d’un traitement chimique.
Pâte recyclée
Elle est obtenue par dissolution dans l’eau de papiers et cartons usagés récupérés, afin de séparer les fibres de cellulose des autres matériaux et impuretés éventuelles, puis classage et pressage de ces fibres de cellulose.
PEFC
Développé depuis 1999, le « Programme for the Endorsement of Forest Certification schemes », est une marque de certification de gestion forestière, visant à contribuer à la gestion durable des forêts. Apposé sur un produit en bois ou à base de bois, le logo garantit que ce produit est constitué d’au moins 70% de bois issu de forêts gérées durablement. http://www.pefc-france.org/pefc-logo
Pelliculage
Application à plat sur une impression, d’une pellicule synthétique transparente, mate ou brillante, pour la protection du support. Application d’une pellicule cellulosique, transparente, mate ou brillante sur une feuille imprimée.
PH Neutre
Se dit d’un papier fabriqué sans acide qui se conservera parfaitement dans le temps et dont les couleurs conserveront leur éclat.
Plastiques
Recyclables ou recyclés ils sont classés par type selon la nomenclature suivante : 1 = PETE ou PET, Polyéthylène téréphtalate 2 = HDPE ou PEHD, Polyéthylène haute densité 3 = PVC ou V, Polychlorure de vinyle 4 = LDPE ou PEBD, Polyéthylène basse densité 5 = PP, Polypropylène 6 = PS, Polystyrène 7 = other (autre), autres plastiquesplastiques-recyclables
Plieuse-colleuse
Machine de transformation, séparée ou intégrée, exécutant les opérations de pliage et de jonctionnement lors de la fabrication des emballages. . Le fabricant, sans doute le plus connu, est l’allemand Heildelberg.
Plotter
Traceur ou découpeur automatiqueplotter
PLV
Acronyme pour Publicité sur le Lieu de Vente. Ce terme regroupe le matériel (présentoir de sol, de comptoir, stand, totem, etc..) utilisé pour mettre en avant un produit, une marque ou une offre promotionnelle.
Point d’attache
Ou encore perforation. Les points d’attache sont des parties non découpées retenant les feuilles in-plano afin de faciliter le processus de traitement. Souvent ils constituent une ligne de petites découpes qui facilite la séparation de deux parties.
Point vert
Le point vert est accrédité par des sociétés privées qui servent de support au respect des nouvelles obligations en matière de récupération des emballages. Il a été initié par l’Allemagne (Duales Système Deutchland GmbH) puis repris en France ( Eco-Emballages SA et Adelphe). Ce sigle traduit la mise en place d’un dispositif de récupération adapté à la diversité des gisements d’emballages ménagers.point-vert
Pose
Un ou plusieurs exemplaires imprimés simultanément sur la même feuille.
PPP Point par pouce
Point Par Pouce en français. C’est le nombre de points d’une image dans une surface d’un pouce carré. voir DPI pour Dots Per Inch en anglais.
Présentoir de comptoir
D’aucun parle de stockeur. Matériel publicitaire placé sur les comptoirs de vente et dont la hauteur n’excède généralement pas 50 cm. Il est destiné à mettre en avant ainsi qu’à stocker plusieurs produits d’une même marque. Un présentoir de comptoir distributeur permettra, en sus, un positionnement produit toujours optimisé face au consommateur, généralement par effet de gravité (pente, goulotte).
Presse platine
Partie plane servant de point d’appui à la forme comportant les filets coupants et refoulants pour la découpe des plaques de carton. Certaines pressions peuvent atteindre 500 tonnes. Il existe des machines dites « portefeuilles » car la platine est inclinée et vient s’appuyer contre une face verticale fixe. Ces machines sont manuelles ou semi-automatiques, elles sont réservées aux petites séries. D’autres machines horizontales permettent des cadences élevées et sont entièrement automatisées. Le fabricant le plus connu dans ce domaine est sûrement le suisse Bobst.presse-platine
Prise de pinces
Bande de papier non imprimable sur la largeur de la feuille par laquelle cette dernière est saisie et maintenue durant l’impression

retour à l’index

Q

Quadrichromie
Impression faite avec les 3 couleurs primaires + le noir, faisant la synthèse des dégradés du document original, synthèse établie au préalable par la sélection des couleurs, pour l’offset et la sérigraphie.

retour à l’index

R

Rainage
  1. C’est une ligne ou une rainure – pratiquée lors de la découpe – qui facilité le pliage et la mise en forme de l’emballage.
  2. Opération consistant à écraser partiellement le carton en nappe ou en plaque, selon une ligne continue, afin de faciliter le pliage des côtés et des rabats de l’emballage lors de son montage.
Rame
Une rame de papier égale 500 feuilles soit 20 mains voir Mainrame-papier
Recyclage
Le recyclage des produits usagés à base de papiers et cartons (emballages, produits de l’impression graphique, journaux, etc…) est le retour de ces produits dans le cycle de production de la filière papier-carton. Au terme d’un processus de production, la matière première est régénérée puis transformée en produits similaires, à l’exemple de la caisse carton usagée qui redevient caisse en carton, du journal qui redevient journal, ou du produit graphique qui redevient un produit graphique.
Recyclé
Un papier ou carton recyclé est fabriqué à partir de papiers usagés récupérés (les FCR). D’après l’Association des Producteurs et Utilisateurs de papiers-cartons Recyclés (APUR, http://www.apur-papiersrecycles.com) un papier ou carton est dit recyclé quand il contient au moins 50% de fibres de récupération.
Recyclable
Si la quasi-totalité des papiers et cartons sont recyclables, tous ne sont pas nécessairement recyclés. Pour être  » recyclable « , un produit doit être non seulement être apte à une ré-utilisation dans un circuit de production au sein d’une chaîne complète de recyclage.
Récupération
La récupération constitue la première étape du circuit de recyclage. car on ne peut recycler que ce que l’on a récupéré. Si la quasi-totalité des papiers et cartons sont  » recyclables « , tous ne sont pas nécessairement récupérables, pour des raisons liées à leur destruction (produits sanitaires et domestiques…) ou à leur immobilisation par l’usage (livres…), leur contamination éventuelle ou leur trop grande dispersion géographique.
Refoulage
Voir rainage
Rembordage
Opération consistant à replier de façon régulière vers l’intérieur le bord d’une pièce préalablement encollée.
Repérage
Mise en place exacte de chaque forme imprimante pour obtenir un placement exact des couleurs les unes par rapport aux autres
Repiquage
Opérations consistant à rajouter un texte complémentaire après impression. Exemple : personnalisation par repiquage du nom et de l’adresse du distributeur.
Reprographie
photocopie d’un original papier
RESY
Pour Recycling System. C’est un label privé allemand. Ce label garanti que l’emballage respecte des critères de fabrication et qu’il est recyclable. Le logo est spécifique au carton et à cet organisme. Seules les entreprises adhérentes ont le droit d’apposer de logo sur leur production.logo-resy
Réserve
Partie ou texte défoncé au trait sur négatif d’une ou plusieurs couleurs
Résistance à la compression verticale (RCV)
C’est la contrainte mécanique que subit l’emballage lors de l’empilement, du stockage, de la manutention. C’est une donnée importante pour déterminer la qualité des caisses de suremballage. On distingue la RCV dynamique qui est la détermination de la force nécessaire à la rupture d’un emballage comprimé entre deux plateaux se rapprochant à vitesse constante (norme NF H13-001) et la RCV statique qui la détermination d’une charge posée sur un emballage ou sur une pile d’emballage pendant une durée déterminée (NF H00-041)

contrôle qualité : résistance à la compression verticale (RCV)

Résistance au déchirement
Il s’agit de la force nécessaire pour déchirer une feuille de carton le long d’une incision existante. Cela s’avère notamment important pour que la patte de déchirement (tear strip) fonctionne bien lors de l’ouverture de l’emballage.
Résolution
Finesse de la définition d’un document ou d’une image informatique dont la valeur s’exprime en dpi. Il est nécessaire d’avoir une bonne résolution (minimum 300 dpi) pour avoir une belle impression.
RGB / RVB
en anglais Red, Green, Blue soit en français Rouge, Vert, Bleu
Rigidité
La rigidité est l’une des principales propriétés du carton plat. L’emballage doit rester rigide pendant tout le processus allant du remplissage à l’utilisation par le consommateur. L’unité de mesure est la rigidité Taber.
Rough
voir crayonné
Ruban de Möbius
voir recyclable Dans la majorité des cas le RUBAN DE MÖBIUS veut dire que le produit est recyclable. Cependant il peut également dire que produit contient des matériaux recyclés. Dans ce dernier cas, le symbole est accompagné du mot ‘recyclé’. Ce logo n’est pas non plus une instruction de tri.ruban-de-moebius

retour à l’index

S

Satiné
Qualifie l’aspect d’un papier lisse sans grain et non brillant (ayant l’apparence du satin)
Scellage
Fermeture aussi hermétique que possible, réalisée à chaud ou à froid. Cette dernière technique se développe, grâce notamment à l’utilisation d’ultrasons.
Sens « machine »
Sens du papier ou du carton correspondant à celui du déplacement de la bande sur la machine à papier ou à carton.
Sens « travers »
Sens perpendiculaire au sens « machine », c’est à dire au sens de la marche. Sens le moins résistant à la déchirure d’un papier.
Sérigraphie
Technique d’imprimerie qui utilise des écrans interposés entre l’encre et le support. Cette technique permet l’impression sur des supports plus grands et plus épais que l’impression en Offset. Elle offre aussi l’avantage d’imprimer sur des supports autres que le papier (PVC, plastique, carton, adhésif…).
Siccité
Qualité de ce qui est sec. Désigne la quantité de matières sèches contenues dans un matériau. La siccité d’un papier pour ondulé doit être au moins égale à 92%.
Silhouette géante
Personnage ou objet découpés dans leur taille réelle ou plus grande que la normale.
Simple face
Carton ondulé constitué d’une cannelure et d’une seule couverture. Cette expression désigne aussi la machine servant à fabriquer ce matériau.simple-face
Skin-pack
Emballage composé d’un support cartonné et d’un film plastique qui adhère étroitement au produit, le plus souvent par vide d’air.
Sleeve (manchon)
Fourreau en matière plastique rétractable utilisé pour la présentation d’un produit ou de plusieurs produits regroupés, ou pour servir de bague d’inviolabilité.
Slotter
Machine de transformation effectuant l’encochage des rabats et le rainage des lignes de pliage.
Stand d’exposition
Surface volume installé pendant une période donnée pour l’exposition d’une marque et de ses produits lors d’une foire ou d’une exposition.
Stop rayon
Découpe en carton ou en plastique léger d’un dispositif se fixant dans les glissières de prix ou sur les montants d’un rayonnage.
Surfacé
Papier ou carton ayant reçu une enduction (opération consistant dans l’application d’un produit approprié à la surface d’un papier ou d’un carton pour en modifier certaines caractéristiques) destinée à améliorer ses caractéristiques de surface.

retour à l’index

T

Teinté dans la masse
Pour colorer un papier on peut introduire les colorants dans la pâte ou simplement en surface dans une phase ultérieure de la fabrication. La différence est visible lorsque l’on déchire la feuille : le papier coloré dans la masse a la même teinte en surface et en son cœur
Tête de gondole
Emplacement situé à l’extrémité (en bout) des gondoles dans les grandes surfaces.
Thermoformage
Procédé thermoplastique permettant d’obtenir des objets de forme donnée, par inspiration, par soufflage ou par emboutissage, à partir des plastiques en feuille préalablement chauffés.
Tracé (de découpe)
C’est le plan de l’emballage dessiné à plat qui en montre les contours, les plis, etc. Il servira au graphiste à préparer son fichier pour l’impression, il servira au formiste pour réaliser l’outil nécessaire à la découpe (forme de découpe)trace-decoupe
Trait (impression au)
Document ne comportant qu’une teinte pure et un blanc pur à l’exclusion de tout dégradé
Trait de coupe :
filets indiquant l’emplacement de la coupe.
Trame
Nombre de points par centimètre carré. Valeur de gris exprimée par surface relative imprimée. Angles de trame : Inclinaison de l’axe des trames définies lors du flashage à la séparation des couleurs. Un mauvais choix d’angle de trame peut provoquer des moirages.trame-quadri
Travers (sens)
voir Sens « travers »
Triptyque
Panneau publicitaire généralement en carton composé de 3 volets articulés.
Tuilage
Terme désignant un défaut (ou courbure) du carton ondulé par déséquilibre de la teneur en humidité de ses constituants.

retour à l’index

U

Urne
Container hermétique destiné à recueillir les imprimés de participation à une action promotionnelle ou loterie publicitaire.

retour à l’index

V

Vélin
À base de chiffon apparu vers 1770, son nom vient du latin velum (veau), dont la peau permet la confection des parchemins les plus fins. C’est un papier lisse ou à grain, sans vergeures.
Vergé
Papier comportant des filigranes constitués de fines lignes parallèles appelées « pontuseaux» et en perpendiculaire, moins marquées les « vergeures » (dire verjures). Les premiers papiers étaient tous vergés.
Vernis machine
On parle aussi de vernis offset, de vernis standard. C’est un vernis de protection des encres offset qui recouvre le document dans sa totalité dans le but de le protéger.
Vernis sélectif
Application d’un vernis sur une partie d’une impression pour lui donner un aspect brillant ou mat et le faire ressortir du document.
Vernis UV
Vernis utilisé après l’impression et séché par rayonnement ultra-violet. Il permet d’obtenir une forte brillance.
Vieux papiers
Papiers et cartons récupérés destinés à être recyclés. Ces produits à base de papiers et cartons sont issus de deux circuits principaux : – le circuit industriel et commercial (chutes de transformation du type rognures d’imprimerie, déchets de caisserie, les caisses cartons de récupération, les journaux invendus récupérés à la source, les produits de bureau…) – le circuit ménager (produits issus de la collecte sélective, tels que les journaux et magazines, les emballages ménagers récupérés, les collectes des produits de bureau assimilés aux produits ménagers… ) Autres dénominations : fibres recyclées, fibres cellulosiques de récupération (FCR).FCR-vieux-papiers

retour à l’index

W

Wetstrenght
Traitement dans la masse permettant de rendre le papier hydrophobe.
Wrap
Découpe façonnée (flan) livrée à plat et pliée autour du produit en cours d’un processus de conditionnement mécanisé s’achevant par un collage.
Wrap-around
Emballage et procédé de conditionnement à partir d’une découpe à plat (ou wrap). Il permet d’envelopper le produit (to wrap en anglais)

retour à l’index

X

Y

Z

retour à l’index

 

 

accueil   catalogues   demande de prix    contact

Vous aimerez aussi...