Méthodes de calage

   |   By  |  No comments

Mettre en place des bonnes pratiques pour améliorer le calage et le conditionnement d’articles de formes, tailles, poids et quantités variées.

Contexte

Un professionnel de la distribution de produits industriels (groupe international implanté en France) souhaite améliorer ses méthodes de conditionnement de produits qui sont expédiés dans le monde entier par tous moyens de transports (route, air, fer, mer) en vue d’une qualité de réception parfaite par le client final (distributeurs, grossistes, entreprises, …)

Solution adoptée

Prendre en compte les diverses étapes du conditionnement et observer les méthodes et moyens employées.
Sensibiliser le personnel sur l’importance d’un conditionnement réussi (produits bien calés, arrivant sans aucun dommage au destinataire final) ; les aider concrètement, par des études de cas pratiques, à améliorer leurs bonnes pratiques. Corriger les gestes (par exemple : utilisation et position d’un calage amortisseur).
Rationaliser les produits de conditionnements (diminuer les références de caisses d’emballages, uniformiser entre les postes de travail, les matériaux de calage et d’emballage, etc.).

Prestations fournies

– observation et analyse de la procédure, des moyens et des méthodes en place
– rapport de propositions d’améliorations (aménagement des postes de travail, optimisation des produits de conditionnements
– recommandations sur l’agencement des postes de travail
– propositions pour l’optimisation et l’harmonisation des produits de conditionnements entre les divers ateliers
– information sur le rôle du bon emballage du produit, son importance et sa place dans le circuit logistique
– résolution de plusieurs cas pratique à la demande des opérateurs

Bonnes Pratiques

   |   By  |  No comments

Créabox dispense des formations de bonnes pratiques pour mieux appréhender l’emballage en carton ou en tissu.

formation aux bonnes pratiques

 

Cela commence par la connaissance des matières premières, un bref rappel de l’histoire de l’emballage et se poursuit par les techniques de production, d’impression et les principales d’utilisation.
– comment se fabrique la carton ?
– qu’est-ce qu’un papier recyclé ?
– quelles sont les différentes techniques d’impression ?
– comment se fabrique un étui, un présentoir ?
– comment se fabrique un pochon ?
– comment formuler une demande de prix ?
– etc.

Quelques exemples concrets :

Pour un atelier de conditionnement

Une formation en deux temps, l’une théorique ou est analysé le quotidien de l’emballage, étudié ce qui se passe en amont et en aval de l’atelier, appréhendé les différents moyens de conditionnement. L’autre partie est pratique avec une analyse de cas concrets, puis la correction des mauvais gestes et l’amélioration de la technique.

Pour tout utilisateur d’emballage …

… force de ventes, acheteur, graphiste, agence de communication, etc.
Il est important de connaître la matière, ses techniques de production et de transformation et les procédés d’impression.
Pour le papier, le carton, les plastiques l’étude porte sur les origines, la fabrication, les différentes qualités selon les usages, les évolutions, les contraintes écologiques…
Les techniques de transformation répondent à des principes simples et à des caractéristiques presque immuables comme le format des machines.
Les procédés d’impression sont nombreux et il est important de les connaitre afin de réaliser des fichiers de qualité même si les traitements numériques facilitent le travail. Imprimer en offset n’est pas la même chose qu’imprimer en sérigraphie ou en flexographie, la trame ne sera pas la même, la dépose de l’encre non plus.